Sentiment26 (2)    Vous avez lu et aimé la trilogie La déclaration ? Bonne nouvelle, Gemma Malley est de retour avec un roman qui sera dans toutes les bonnes librairies le 12 avril 2012. Alors ce roman vaut-il le détour ?

    Evie est une jeune fille qui vit en 2065 dans une Cité dans laquelle on s'enorgueillit d'avoir éradiqué le Mal... enfin presque. Cette cité prétend vivre en autarcie et protéger ses habitants de ceux qui vivent à l'extérieur et sont surnommés les Maudits. Le Frère qui chapeaute cette communauté prétend, comme le fondateur de la Cité avant lui, que le mal réside dans l'amygdale gauche et qu'une opération du dit organe permettrait de résoudre le problème. Mais tout cela a un prix forcément : les habitants de la cité sont étiquetés de A à E selon leur potentiel de bonté. Et quand vous vous retrouvez étiqueté E, on prétend que l'on vous offre un nouveau baptême, mais on n'a jamais vu revenir ces gens-là.

    Evie est amoureuse de Raffy mais leur union est impossible car il n'est pas assez bien classé et qu'il est le fils d'un homme classé E et "chassé" de la Cité. Néanmoins, elle est promise au glacial Lucas, frère de Raffy, qui a dénoncé son propre père et obtenu un poste de confiance au gouvernement. Si ses parents sont ravis, Evie ne l'entend pas vraiment de cette oreille et continue à rejoindre Raffy en cachette.

   Mais un jour, Raffy est condamné par le Frère à passer E. Il est évident pour Evie qu'elle ne peut laisser les choses se faire et qu'elle va devoir s'enfuir avec l'homme qu'elle aime. Et c'est une aide totalement inattendue qui va s'offrir à eux...

    J'ai essayé de résumer le début de ce roman en essayant de vous donner envie sans rien révéler des rebondissements de l'intrigue. Et je vous assure que ce n'est pas facile...

    Alors au final, qu'en ai-je pensé. D'un côté, je dois dire que rien n'est bien original dans ce roman dans la mesure où on retrouve tous les ingrédients d'un roman du genre : société idyllique à l'écart du monde mais qui au final cache de terribles secrets, une jeune héroïne qui s'éveille peu à peu à la vérité, un trio amoureux dans lequel deux garçons se battent le coeur de l'héroïne.

   Néanmoins, c'est un roman que j'ai lu avec beaucoup de plaisir. En effet, quoi que j'en dise, j'aime les dystopies, me projeter dans un futur proche et envisager les dérives possibles de la société dans laquelle nous vivons. Même si je regrette un peu cette impression que les auteurs surfent beaucoup sur une même vague ces derniers temps et que j'aimerais être un peu plus surprise lors de ce genre de lectures.

    Au niveau de l'intrigue, donc, rien de bien novateur. Du côté des personnages, j'ai beaucoup aimé celui d'Evie que je trouve très humaine que l'auteur n'a pas cherché à transformer en super-héroïne. Elle va de choc en choc, encaisse comme elle peut le secret de ses origines, assume ses actes et ses hésitations. Je l'ai vraiment trouvée juste. Le personnage de Raffy, quant à lui, qui me touchait beaucoup au départ, a vraiment eu le don de m'agacer. Je l'ai trouvé buté et incapable de comprendre Evie, au final, même si ses sentiments sont forts et sincères. Mon personnage préféré est sans hésiter Lucas qui se révèle de page en page, mais chut... Je suis un peu déçue par les personnages secondaires dont j'espérais qu'ils révèleraient davantage de secrets. Mais bon, la suite de cette trilogie nous les révèlera peut-être. En tout cas, j'ai hâte de lire cette suite.

    En quelques mots, je dirais que si cette lecture n'est pas un coup de coeur absolu, j'ai toutefois passé un très bon moment de lecture avide de connaître la progression de l'intrigue, tournant les pages avec beaucoup de facilité et de plaisir.

     Leiloona, Cajou, Hérisson et Lael l'ont également lu.