hush    Je dois reconnaître que c'est la couverture qui m'a donné envie de découvrir ce roman. Et puis je ne connaissais Marabout que pour ses livres de cuisine (gourmande, moi ?). Voilà pourquoi j'ai eu très envie de participer au partenariat organisé par Livraddict et la maison d'éditions. Merci à eux deux.

De quoi ça parle :

    Lake Warren travaille comme consultante pour une clinique spécialisée dans la fertilité. Elle traverse un divorce difficile et son mari semble déterminé à obtenir la garde des enfants, actuellement en colonie pour les vacances.
    Lake est bien décidée à reprendre le cours de sa vie, d'autant que le Dr Keaton est sexy en diable. De plus, il semble être sensible à son charme.
    Les choses se corsent quand après une folle nuit d'amour, elle le retrouve égorgé dans le lit qu'ils ont partagé. Lake ne peut pas risquer de se compromettre et de perdre la garde des enfants.

Ce que j'en ai pensé :

    Je l'ai lu avec beaucoup de facilité et beaucoup de plaisir malgré quelques bémols dont je vous parlerai également.

    Bon, si je l'ai lu avec grand plaisir dans l'ensemble c'est aussi que le précédent polar m'avait fait l'effet d'une douche froide et du coup ça aide à apprécier ce qu'on lit par la suite. Hush n'est à mon goût pas le polar de l'été mais très honnêtement il se laisse lire.

    Bon, le style d'écriture (ou la traduction, je ne sais pas) n'est pas des plus élégants. En effet, il faut savoir que notre héroïne en pleine scène d'amour torride (préparez les glaçons) se fait "percuter par un orgasme". Alors, soit c'est mal dit... soit ma culture sexuelle comporte encore de nombreuses failles...

    En ce qui concerne l'intrigue, je l'ai trouvée sympa dans l'ensemble. Le rythme est soutenu, on ne s'ennuie pas. Toutefois, rien de bien innovant et la fin a même un goût de déjà trop vu dans le genre.

    On regrette que le sexy docteur meure trop vite et ne nous offre qu'une seule scène d'amour torride... ben quoi, c'est l'été, non ? Lake est un peu molle à mon goût et j'ai eu beaucoup de mal à comprendre pourquoi elle n'avait pas eu la présence d'esprit d'appeler la police. Selon moi, entreprendre son enquête seule était bien plus risqué. Mais le personnage qui fait son enquête seul en dehors des clous de la police, ça devient un peu un classique du genre.

    En bref, j'ai passé un bon moment même si je n'en garderai pas un souvenir impérissable.

    Merci encore à Livraddict et aux éditions Marabout pour ce démarrage d'été !